Les équipements

Il est utile de connaître la fonction des différents appareils présents dans la salle de travail ; votre stress en sera réduit. Si vous ne découvrez ces équipements qu'au moment de l'accouchement, vous serez probablement trop préoccupée pour poser des questions.

La table d'accouchement

La salle de travail est principalement occupée par une table d'accouchement, située en général en son ce pour que l'on puisse se déplacer autour. Les règles d'asepsie sont proches de celles d'une salle d'opéra votre compagnon devra enfiler une blouse et des chaussons stériles.

La table est conçue de manière à pouvoir être relevée ou abaissée, manuellement ou électroniquement. Elle comporte des étriers et des poignées. Certaines se convertissent facilement en fauteuil d'accouchement. Demandez à la sage-fer de vous montrer les différentes possibilités, qui vous donneront une idée des positions envisageables.

Les appareils

La salle en comporte plusieurs, parmi lesquels :

• un cardiographe pour surveiller le rythme cardiaque du bébé et vos contractions.

• un écho-Doppler, appareil manuel utilisé pour écouter les battements de cœur du bébé.

• un mélange gazeux (Entonox) véhiculé par des conduits placés dans les murs, ou sous forme de bouteilles munies d'un embout ou d'un masque. Vous aurez des bouteilles à votre disposition même si va accouchez dans l'eau ou au sol plutôt que sur la table.

• un équipement d'urgence comprenant une bout d'oxygène est disponible à proximité Immédiate. Si c'est votre bébé qui a besoin d'oxygène, un chariot de réanimation sera amené dans la salle. Il comporte un espace pour l'examen du nouveau-né, une lampe et un chauffage pour le garder au chaud, ainsi que l'oxygène et un dispositif d'aspiration pulmonaire ;

• Un sphygmomanomètre pour mesurer votre tension artérielle. Celle-ci sera contrôlée à plusieurs reprises pendant le travail.

Les accessoires

Vous pouvez envisager d'utiliser un certain nombre d'accessoires pendant l'accouchement, mais vous devez en informer la maternité au préalable pour qu'ils soient mis à votre disposition si celle-ci en possède. Sinon, vous devrez les apporter vous-même.

• Les aides de naissance (pouf, fauteuil de naissance, balle de naissance ou chaise à bascule) peuvent être très utiles pour favoriser un accouchement plus actif.

• Des accessoires de confort supplémentaires sont parfois disponibles, comme un lecteur de cassettes ou de CD. Demandez-les à l'avance. La musique favorise un bon déroulement du travail. Prévoyez une sélection de morceaux qui vous détendent.

L’équipe obstétricale

Si l'accouchement ne pose aucun problème, vous n'aurez affaire à l'hôpital qu'à des sages-femmes, qui sont des professionnelles hautement qualifiées. En clinique privée, votre gynécologue sera plus fréquemment présent à vos côtés. En fonction des circonstances, vous pourrez rencontrer également :

• un obstétricien, médecin spécialisé dans les soins liés aux complications pouvant survenir pendant la grossesse, l'accouchement ou la période postnatale ;

• un anesthésiste, médecin spécialiste qui met en place la péridurale. Si vous devez vous rendre en salle d'opération, notamment si une césarienne se révèle nécessaire, l'anesthésiste sera présent pour procéder à une péridurale ou à une anesthésie générale, mais aussi pour intervenir en cas de saignements excessifs ;

• un pédiatre, médecin spécialisé dans la santé des nourrissons et des enfants qui contrôlera celle de votre bébé après la naissance. Le pédiatre sera sollicité lors d'un accouchement instrumental ou en cas de risque spécifique pour le bébé, s'il est prématuré par exemple ;

• des étudiants en médecine dont la présence en salle de travail fait partie intégrante de la formation ;

• d'autres membres du personnel hospitalier pouvant intervenir en salle de travail : aides-soignants, brancardiers ou infirmiers, par exemple.