LA NAISSANCE DE L'AMOUR PATERNEL

Durant la première enfance, le sentiment paternel se traduit par une sorte de neutralité bienveillante, sous-tendue par un intérêt pour les différents besoins de l'enfant. Ce sentiment paternel va se détacher progressivement de son caractère narcissique initial pour devenir plus altruiste ; le père se sent prêt à satisfaire les besoins de son enfant au détriment des siens propres. Lorsque le nourrisson grandit, chaque progrès psychomoteur constitue un fil supplémentaire dans cette trame de communication qui se tisse jour après jour entre le père et son enfant.

- Des bouffées d'affection vous envahissent:

Si jusqu'alors vos sentiments paternels s'appuyaient essentiellement sur votre relation conjugale, cela va changer désormais. Votre amour paternel maintenant se construit sur des plaisirs nouveaux, celui de toucher, de prendre dans vos bras, de bercer, de parler et de câliner votre bébé.

Ses mimiques, ses premiers sourires, ses petits gloussements provoquent chez vous de véritables bouffées d'affection. Vous êtes pris au piège de ce petit séducteur. En effet, les comportements de votre bébé que vous interprétez comme volontaires et destinés à répondre à vos sollicitations ne sont encore, pour la plupart, que des gestes instinctifs. C'est vous qui les chargez d'affectivité et tant mieux car, au fil des jours et des mois, l'enfant apprendra que ces manifestations sont celles qui fondent l'amour familial.

Si c'est un garçon, vous le regardez en imaginant déjà quelle sera votre complicité d'homme dans les années à venir. Si c'est une fille, vous êtes certain que c'est une petite princesse que vous tenez dans vos bras et qui vous regarde déjà.

Vous êtes acteur de son développement:

Des études, menées sur l'influence du paternage sur le développement de l'enfant, ont permis de constater que les bébés, dont les pères étaient très présents au quotidien, avaient un meilleur quotient de coordination vision-préhension, utilisaient mieux leurs jambes et leurs bras pour résoudre des problèmes concrets, et semblaient avoir une meilleure capacité à imiter les actes simples. Ils connaissent aussi un meilleur développement social : l'enfant paterne est capable de nouer avec autrui des relations équilibrées, il présente donc des conduites d'attachement davantage élaborées. De plus, il semble qu'il ait une maturation sociale précoce remarquable, notamment lors de l'intégration à la crèche ou à l'école. Ces observations ont montré encore que le père n'a pas le même comportement avec un petit garçon ou une petite fille. Dans le premier cas, les relations sont physiques, dans le second, elles sont plutôt de nature protectrice.

De toute façon, le lien mère-bébé a besoin d'être soutenu par la présence affective et tendre du père. ii Vous avez surtout un rôle important de médiateur à jouer Lorsqu'il existe des difficultés d'attachement entre la mère et l'enfant dues à des problèmes médicaux au moment de l'accouchement ayant entraîné une anesthésie générale, ou pour des raisons psychologiques.

En montrant à la jeune mère toutes les qualités du nouveau-né et son immense besoin d'amour, vous aiderez celle-ci à trouver Le contact avec son enfant et à établir avec lui une profonde relation affective.

Votre bébé s'attache à vous:

Dès ses premiers instants de vie, l'enfant a besoin d'attachement. Le choix de ses objets d'attachement se porte essentiellement sur ses parents.

La proximité de vie mère-enfant, tout particulièrement si celle-ci allaite, explique que dans 70 % des cas le principal objet d'attachement soit la mère. Ce qui n'exclut pas une relation privilégiée avec le père. En effet, l'enfant s'attache à la personne qui lui offre une parfaite sensation de bien-être. Dès ses premiers instants de vie, l'enfant a besoin d'attachement. Le choix de ses objets d'attachement se porte essentiellement sur ses parents.

La proximité de vie mère-enfant, tout particulièrement si celle-ci allaite, explique que dans 70 % des cas le principal objet d'attachement soit la mère. Ce qui n'exclut pas une relation privilégiée avec le père. En effet, l'enfant s'attache à la personne qui lui offre une parfaite sensation de bien-être.

À la naissance, le bébé possède des comportements instinctifs, comme l'agrippement, la poursuite du regard, le sourire et les cris qui lui permettent d'attirer l'attention de ses parents, et parallèlement de répondre à leurs sollicitations. Le bébé en quelques jours s'attache à la voix, à l'odeur et au visage de la personne qui est le plus souvent avec lui. Son attachement est d'autant plus marqué que les interactions sociales avec elle sont importantes. Très vite alors, l'enfant établit une distinction entre les visages familiers et les figures étrangères. Les visages familiers deviennent des références apportant réconfort, sécurité et confiance. Ainsi, il semble que le nouveau-né éprouve un besoin fondamental de relations sociales, bien avant le besoin alimentaire.

* Bien que différente, votre présence est tout aussi essentielle que celle de la mère dans le développement psychique du bébé. L'attachement entre parents et enfant n'est pas instantané, ni acquis d'emblée. Il constitue un apprentissage plus ou moins long et résulte de ta rencontre des désirs des parents, de leurs capacités relationnelles et de leur histoire avec les comportements innés du bébé et le développement de ses propres capacités relationnelles.