✓ Trousse d'urgence pour petits marcheurs

Les premiers pas sont souvent accompagnés des premières chutes et des premiers petits accidents de la vie quotidienne. C'est vraiment le moment où il vous faut une trousse pour les petites urgences.

 

Parmi les blessures les plus fréquentes à cet âge, celles faites aux pieds sont les plus nombreuses. Les apprentis marcheurs aiment se déplacer pieds nus et se blessent avec des petits éclats de verre ou des échardes de vieux planchers.

 

Les éclats de verre plus ou moins pointus et longs peuvent s'enfoncer profondément dans la plante du pied ou le talon et devenir ainsi pratiquement invisibles à l'œil nu.

 

Le médecin ne pourra les localiser que par une radiographie et procédera à une intervention pour les extraire.

 

Les échardes, si elles sont grosses et se sont fichées parallèlement à la peau, peuvent être extraites par les parents avec une pince à épiler et... un peu de patience. La plus grande difficulté est de ne pas la casser en la retirant. Si l'écharde ne peut être saisie avec une pince, il est souvent nécessaire de soulever la peau puis l'écharde à l'aide d'une aiguille à coudre préalablement désinfectée à l'alcool et de presser légèrement de part et d'autre de la blessure pour qu'elle sorte.

 

Dans tous les cas, il est indispensable d'appliquer ensuite un antiseptique liquide ou en pommade. Si, dans les jours qui suivent, une zone rouge et chaude se dessine sur la blessure, il est conseillé de consulter un médecin.

 

Les autres accidents courants de la marche sont les chutes, leur lot de bosses, d'égratignures, de coupure et de doigts pinces.

 

Sur les coups et les pincements, les applications pommade ou de compresse à l'arnica font veille.

 

Sur les blessures ouvertes, vous commencerez par désinfecter la peau avec un peu d'eau ou de savon liquide, puis vous appliquerez un pansement adhésif ou une compresse stérile maintenue par un sparadrap.

 

Tous ces soins ne sont pas toujours faciles a prodiguer dans le stress et la douleur.

 

N'hésitez pas à utiliser un analgésique et attendez que l’enfant soit remis de sa peur. Si sa crainte des soins est vraiment très forte, jouez à soigner l'ours ou la poupée avant l'enfant, vous constaterez que les soins deviennent alors plus faciles.

 

✓ Guider ses premiers pas

 

Guider ses premiers pas, en marchant derrière lui en le tenant à bout de bras, est très inconfortable pour l'enfant qui trouve difficilement son équilibre. Il est sans doute préférable de l'aider à marcher en se plaçant face à lui et à sa hauteur.

 

Cette position n'étant pas toujours aisée pour l'adulte les psychomotriciens conseillent d'aider l'enfant en lui donnant pour appui deux bâtons que l'adulte déplace pas à pas, à la manière d'échasses. Au début, l'enfant marchera en appui des deux cotés puis un seul côté lui suffira jusqu'au moment de ses premiers pas.

 

✓ Nombreux médecins se sont aperçu avec surprise que la plupart d'entre eux marchaient à l'âge précis de leur premier anniversaire. Ils sont persuadés que certains sont capables de marcher déjà à 10 mois et qu'ils attendent. Mais quoi? Je pense qu'ils perçoivent alors l'autorisation psychologique et inconsciente des parents. Dès lors, ils peuvent se lâcher et enchaîner leurs premiers pas. ■

La promenade avec votre enfant - couchespascher.com