Le désir sexuel après une maternité est variable d'un couple à l'autre. généralement, les couples qui n'ont rien changé à leurs relations au cours de la grossesse n'éprouvent aucune difficulté après l'accouchement. La question se pose seulement chez ceux pour qui la grossesse a signifié des changements de comportement. En fait, tout dépend des couples et des maternités.

Presque comme avant

Sur le plan strictement médical, il est tout à fait possible de reprendre une activité sexuelle dans les jours qui suivent votre accouchement. Mais la plupart des médecins conseillent d'attendre au moins deux à trois semaines pour une reprise normale et régulière des rapports. S'il y a eu intervention chirurgicale - épisiotomie ou césarienne -. ce délai peut être allongé de huit à quinze jours. Dans tous les cas. il faut attendre qu'il n'y ait plus de saignements, que la sensibilité utérine s'atténue et que le muscle périnéal ait repris un peu de son tonus : il ne le récupérera complètement qu'après quelques semaines. Alors seulement, vous retrouverez, vous et votre conjoint, un plaisir proche de celui que vous connaissiez avant la maternité. Mais attention, une ovulation peut se produire trois semaines après l'accouchement. Il est donc important de penser aussi à la contraception

Un problème fonctionnel

Nombre de femmes souffrent de dyspareunie (douleur éprouvée lors des rapports) dans les semaines qui suivent leur accouchement. L'utilisation d'un produit lubrifiant, sous forme de gel ou de gélules, peut atténuer ce problème. De plus, la tonicité du vagin a changé ; il peut rester entrouvert, ses parois sont élargies et la vulve, surtout après plusieurs grossesses, peut être molle.

Suites d'intervention

L' épisiotomie est également souvent mise en cause dans l'origine des douleurs. Elle laisse parfois une cicatrice qui se rétracte et forme un tissu fibreux.

Quant aux épisiotomies mal recousues, elles peuvent faire souffrir plusieurs semaines après l'accouchement. Aussi toute épisiotomie sensible doit être traitée, voire reprise chirurgicalement.