Un accessoire de marche

La première paire de chaussures doit aider à la stabilité des pas du bébé. Elle sera donc large et souple. Sa longueur et sa largeur étant bien adaptées aux pieds de l'enfant, elle n'entravera pas la circulation sanguine, très riche dans cette partie du corps, ni le mouvement de la cheville et des orteils, indispensable pour bien marcher.

Certaines marques pour enfants offrent des demi-pointures et différentes largeurs pour chacune. En théorie, ces chaussures idéales, sans avoir un talon de plus de 1 à 2 cm, ne sont jamais complètement plates. À l'arrière, le contrefort est rigide jusqu'au talon et souple pour la tige. Un lacet, assez haut pour ne pas contraindre les orteils, maintient la chaussure bien au pied. Tout le dessus du pied est souple, l'empeigne étant bien emboîtante.

Un cambrion rigide évite au pied, au moment de la marche, de se tordre latéralement. Ces chaussures seront plus confortables si vous les choisissez en cuir pour le dessus et doublées cuir pour permettre aux pieds de respirer. La semelle sera en élastomère ou en crêpe, totalement ou en partie, pour prévenir toute glissade. Les chaussures montantes ne sont pas obligatoires, sauf en cas de problème particulier aux chevilles. Au contraire, toute cheville normale doit avoir une liberté totale de mouvement. Les pieds grandissent vite: on estime qu'il est nécessaire de changer de pointure tous les trois mois tant que l'enfant n'a pas atteint 2 ans.

Pensez à l'hiver en lui achetant des chaussons et moufles bébé en agneau Mérinos couleur Camel de chez Choupinet.

Le confort avant tout

Il est déconseillé de chausser les cadets des chaussures de leurs aînés. Aucun pied n'est identique et la déformation de la chaussure est personnelle à chacun. Pour bien acheter des chaussures, il faut les essayer l'après-midi lorsque les pieds sont déjà un peu gonflés, en se basant sur le pied le plus fort. Demandez au vendeur de prendre la pointure des deux pieds: il se peut que le gauche et le droit n'aient pas grandi au même rythme. Il convient de ne jamais les choisir trop grandes pour plus d'usage. Les bottes en caoutchouc sont drôles pour sauter dans les flaques mais ne peuvent être portées trop souvent : elles ne maintiennent pas bien les chevilles et font transpirer.

Pour l'été, choisissez des sandales couvertes, elles protègent efficacement les orteils d'un marcheur débutant. En hiver, optez pour des chaussures montantes, si besoin dans une pointure supérieure afin de caser une bonne chaussette. Avoir les pieds serrés dans ses chaussures est le plus sûr moyen de souffrir de l'onglée. Une grande marque de chaussures a eu l'idée d'étudier les chaussures usées de ses petits clients.

Ainsi, elle a constaté les ravages faits par les jouets de type porteur sur le bout des chaussures et imaginé un modèle muni de cinq picots de caoutchouc de couleur placés juste à la pointe des orteils, d'une pastille de protection sur le côté, à l'emplacement de la malléole, et d'un cambrion antitorsion incorporé dans la semelle.

Et pour courronner le tout, adaptez sa couche Pampers ajustée à la bonne taille comme par exemple la couche Pampers Easy up idéale pour l'apprentissage des toilettes.