L'adolescence, c'est d'abord un corps qui grandit et qui change. Le mot adolescence, tiré du latin «adolescere» qui signifie pousser, grandir, recouvre l'ensemble des évolutions qui interviennent chez un individu dans la phase de transition entre l'enfance et l'âge adulte. Le mot puberté est lui aussi hérité d'un mot latin désignant une tige, couverte de poils fins et courts : l'étymologie nous rappelle à sa façon que l'apparition des premiers poils pubiens chez l'enfant (ou de la première barbe, chez le garçon) est un des principaux signes visibles de la puberté.

Certains pré-adolescents, à cause des hormones, ont quelques fuites la nuit. Adoptez les Pampers Underjams trés pratiques et discrètes.

Il est difficile de fixer un âge précis pour le début de l'adolescence puisque la puberté survient elle-même à un âge variable selon les enfants. Ce que l'on constate, c'est qu'un enfant non pubère ne se perçoit généralement pas comme un adolescent; inversement, il est fort rare qu'une fille ou un garçon en cours de puberté ne revendique pas son «statut» d'adolescent.

Les grandes étapes de l'adolescence

Malgré ces difficultés de définition, diverses tranches d'âge ont été proposées pour situer le cadre de l'adolescence : 10-20 ans ; 12-18 ans ; 13-19 ans, etc. À l'intérieur de chacune de ces tranches d'âge, on distingue généralement trois étapes, découpage certes schématique, mais qui possède le mérite de mettre en valeur les grandes évolutions de l'âge adolescent, particulièrement riche, mouvementé et dynamique.

• Le début de l'adolescence

Qu'il se manifeste entre 11 et 13 ans en moyenne chez les filles ou entre 12 et 14 ans chez les garçons, le début de l'adolescence est dominé par les transformations physiques et biologiques qu'entraîne la puberté. L'enfant commence à se métamorphoser physiquement. Son corps tend à se rapprocher de plus en plus de celui de l'adulte, notamment dans ses caractéristiques sexuelles.

Cette transformation corporelle fait naître des émotions et des sensations nouvelles; elle provoque également des craintes et des doutes auxquels l'enfant n'était pas confronté auparavant. Les garçons, qui font l'expérience de l'érection, de la masturbation et de l'éjaculation, s'interrogent sur leur sexe et sur leur apparence en général. Les filles se posent des questions sur leur poitrine naissante et sur le phénomène des règles, qui leur paraît, selon les cas, tout à fait déroutant.

Quel que soit leur âge réel, les adolescents dont la puberté a démarré recherchent la compagnie les uns des autres, plutôt que celle des jeunes qui n'ont pas encore connu les mêmes transformations. A ce stade de leur vie, filles et garçons tendent d'ailleurs à constituer des groupes opposés, ou du moins distincts, à l'intérieur desquels se nouent parfois des amitiés intenses. Par ailleurs, chacun remet en question les relations qu'il avait jusqu'alors avec son entourage. D'où ces comportements étranges : sautes d'humeur, brusque besoin d'isolement, refus de jeux ou de plaisirs autrefois très appréciés, attitudes d'opposition ou réactions jugées (par les autres jeunes plus âgés ou les adultes) infantiles.

• La mi- adolescence

Ce que les médecins appellent la «mi- adolescence » est une période qui concerne les filles de 13 à 16 ans et les garçons de 14 à 17 ans en moyenne. Phase de transition entre l'enfance et l'âge adulte, c'est la période qui risque d'être la plus troublée.

L'adolescent s'y trouve toujours confronté à des émotions nouvelles liées à son évolution physique et sexuelle, mais la maturité physique qu'il est en train d'atteindre offre souvent un contraste frappant avec ses comportements encore assez immatures.

Il recherche une place, un rôle, à la fois dans sa famille, à l'école et parmi ses amis, mais se sent prisonnier de multiples contradictions. Il oscille constamment entre l'impression qu'il ne peut rien lui arriver et le sentiment d'un grand manque de confiance en soi. II se montre parfois très gentil et compréhensif, parfois, au contraire, semble centré sur lui-même et foncièrement égoïste. Face à l'adversité, il peut réagir vivement et de façon très impulsive ou, à l'inverse, se replier complètement sur lui-même. Animés d'un surcroît d'énergie et d'une grande curiosité tournée vers l'extérieur, les adolescents consacrent parfois une très grande partie de leur temps au sport, à des activités artistiques ou encore au travail intellectuel. Nombre d'entre eux rêvent de réaliser des exploits et de susciter l'admiration de leurs amis.

• La fin de l'adolescence

L'adolescence s'achève théoriquement quelques années après la fin de la puberté et de l'évolution physique. C'est à cette période que l'adolescent peut assumer son corps tel qu'il est et se former une idée plus précise de son identité, de ses limites et de ses projets d'avenir. Il a déjà tiré les enseignements de diverses expériences, de plusieurs erreurs, et commence à envisager, voire à vivre, une relation affective et sexuelle stable. Bref, il est devenu un jeune adulte. Certes, ce schéma idéal est rarement aussi simple dans la réalité et, surtout, il varie profondément d'un individu à l'autre. La puberté en effet intervient à des âges divers et se poursuit selon un rythme propre à chacun. En outre, chaque adolescent a sa personnalité et évolue dans un environnement particulier : dans un contexte socio-culturel plus ou moins solide, dans un climat affectif plus ou moins sécurisant.

Les "grands enfants" commenceront à apprecier les bains et douches avec les marques telles que Nivea et son Body Lotion Lait Corps Sous La Douche Hydratant NIVEA

.