Le sommeil, qu'est-ce que c'est?

La marche, et les découvertes quelle implique, peuvent amener une plus grande résistance à l'heure du coucher.

Quand il doit dormir, le bébé ne parvient pas à se calmer et son sommeil est léger Chez beaucoup de bébés, les périodes de grands progrès physiques sont accompagnées d'activités, telles se bercer sur les genoux et les mains, se rouler, se cogner la tête ou sucer son pouce. Les aventures de la journée laissent l'enfant avec un surplus d'énergie qu'il doit absolument dépenser, que ce soit en donnant ou quand il s'éveille à moitié. En se berçant sur les genoux et les mains, le bébé aura vite fait d'apprendre qu'il peut ainsi propulser son lit jusque de l'autre côté de la pièce, avec force grincements. Avant qu'il ne s'habitue au vacarme, il vaut mieux graisser et resserrer les vis du lit.

A moins que ces activités de défoulement ne gênent vraiment les autres membres de la famille, il ne faut pas les empêcher. Vous pouvez empêcher le bruit de porter trop loin en plaçant un tapis ou des caoutchoucs sous les montants. Attacher l'enfant avec un harnais ou le restreindre par d'autres moyens contrarient le besoin naturel de l'enfant de bouger et peuvent l'Inviter à cogner de la tête contre le lit avec plus de violence. La meilleure façon d'aider l'enfant est de le prendre dans vos bras en soirée, le bercer et chantonner en lui donnant son biberon. Même si cela peut vous enlever jusqu'à (rente minutes de voire soirée, cela vaut le coup quand vous sentez que son petit corps tendu commence a se relâcher. Non seulement apportez-vous une aide immédiate au bébé, mais vous établissez pour l'avenir une habitude de grande valeur que le bébé assumera peut-être lui-même savoir se détendre après une activité intense est essentiel pour bien des adultes surmenés par le travail.

Le bébé aura peut-être également du la difficulté à faire la sieste. En général, une fois que l'enfant sait marcher. Il est prêt à ne faire qu'une sieste par jour qui s'intègre bien à l'horaire quotidien de la famille. Chaque enfant a son cycle propre dans ce domaine. Certains bébés, aussi bizarre que cela puisse paraître, sont prêts à faire la sieste le matin, peu de temps après leur nuit de sommeil. La sieste du matin a cependant le désavantage de laisser l'enfant grognon l'après midi, et trop fatigué pour manger le soir. Si votre bébé est de ceux qui préfèrent la sieste le matin, essayez de la retarder jusqu'à onze heures environ, en lui donnant un repas léger avant de le coucher. Donnez-lui à manger de nouveau quand il se réveille, vers une heure: il pourra ainsi patienter jusqu'au souper si celui-ci est servi de bonne heure. Quand H semble en mesure de tenir le coup, donnez-lui à manger plus tard, pour en arriver à le nourrir à midi et à lui faire faire une sieste au début de l'après-midi. En amenant ainsi l'enfant à adapter tout doucement son horaire a l'horaire familial, vous gagnerez un répit en soirée dont vous avez grand besoin. N'oubliez pas que si bébé pleur un peu trop, pensez a changer sa couche qui doit etre mouillée...